Souvenirs gourmands

Publié le par Annpôl Kassis

On n'oublie jamais les saveurs de miel de l'enfance et l'objet qui se présente à vous, vient éveiller les souvenirs

Ah! La Burma de grand-mère! au contours d'or, aux parfums magiques

Burma, un mot d'amour de fillette, plein de secrets et de miel et de fruits et d'amandes et de ces rêves enfouis en chacun

Burma, Burma, Burma, deux syllabes pour une mélodie de tintements, de clochettes, de rythmes improbables, qui tournent en rond au fond de l'enfant qui demeure encore

Burma, veillant sagement du haut de son vaisselier, radiante et toujours disponible

Burma, qui marquait les temps des fêtes, des retrouvailles des saisons

Burma, tournoiements de bonheur sous mes papilles impatientes

Burma, tellement plus légère qu'un chaudron, tellement moins sérieuse dans ses sons, tellement mystérieuse

Burma, où grand mère mêlait,des heures durant, le miel aux amandes, les amandes aux épices, les épices aux noisettes, les noisettes aux dattes, au sucre, au gingembre, pour former la pâte d'abord crémeuse mais qui durcirait juste ce qu'il faut pour devenir le miraculeux Nougat des Pâques

Burma, où dans une coulée juteuse dansaient les raisins rougis par les flammes en attendant de se perler pour transformer sa robe en Confiture de raisins rouges

Burma,où se rangeaient, "surtout sans se toucher", les oranges amères d'automne ou les abricots d'été, coupés par moitiés, bientôt confits s'aligneraient sur les plaques de bois ou de cuivre c'était selon Ah! les oranges confites

Et tant d'autres douceurs oubliées...oubliées?

Burma dansante de mon enfance, burma gourmande de mes bonheurs, burma tendresse de ma grand-mère

 la burma de grand-mère

la burma de grand-mère

Commenter cet article